La Grèce est au sol et l’Allemagne lui marche dessus

lenouveautitre-grèce-politique-europe-dance-zalongo
Dance of Zalongo

Souvenez-vous, chers amis, chers grecs, l’hymne à la joie européen :

Qu'ils s'enlacent tous les êtres !
Ce baiser au monde entier !
Frères, au-dessus de la tente céleste
Doit régner un tendre père.
Vous prosternez-vous millions d’êtres ?
Pressens-tu ce créateur, Monde ?
Cherche-le au-dessus de la tente céleste, Au-delà des étoiles il demeure
Nécessairement.

« Qu’ils s’enlacent tous les êtres ! » Voilà ce que les Allemands ont appliqués au peuple grec. Ils les ont enlacés, serrés si fort qu’ils les ont étranglés et cela pour les prochaines décennies. Retour sur l’histoire  du jour ou la Grèce à découvert au-dessus de sa tente céleste que régnait un tendre père prénommé l’Allemagne.

En 2008, les Européens, et au premier rang les Grecs eux-mêmes, découvraient que la Grèce était un pays ruiné. Très vite en France, les chiens de garde aboyés au laxisme grec, à leur fainéantise et leur penchant historique à tricher l’impôt, pour expliquer la crise budgétaire grecque. La responsabilité était collective, c’était la faute des Grecs. À défaut de condamner il nous faut rendre justice à nos alliés, la Grèce a perdu une guerre économique contre ses alliés allemands.

Le temps ou la dette grecque enrichissait le couple franco-allemand

Je me souviens du village de Souli, longeant la côte de l’Épire, au sommet d’une falaise trônait un monument aux morts construits à la mémoire des femmes du village. Veuves de guerre, elles avaient perdu leurs maris et leurs fils dans les batailles contre l’envahisseur turc. Regardant au loin les bateaux ennemis s’approchaient des côtes, elles choisirent de se jeter joyeusement, elles et leurs bébés, du haut de la falaise plutôt que de vivre douloureusement comme esclave. Elles mouraient grecques plutôt que de vivre turques. À lui seul, ce monument incarne la détermination des Grecs à ne jamais baisser les armes face à leur ennemi ottoman. Depuis ce temps, rien n’a changé. Les Grecs se sont armés tout au long de la seconde moitié du XXème siècle, dépensant chaque année presque 3% de leur PIB dans les dépenses militaires, détenant aujourd’hui plus de tanks que l’Allemagne, le Royaume-Uni, 5 fois plus que la France et une marine puissante pour faire fasse un jour à leur voisin turc. Pendant ce temps l’Allemagne et la France fabriquent les armes – pour une grosse partie.

Depuis la fin de la récré budgétaire l’Allemagne s’enrichit

Depuis 2008, la ruine de la Grèce a été gérée par l’Union européenne et pilotée par l’Allemagne – plus grande détentrice de la dette grecque. Résultat : l’Europe a imposé aux Grecs une cure d’austérité se résumant à la baisse du poids de l’État. Exemple : la vente de 14 aéroports régionaux par l’État grec acheté par le consortium allemand Fraport AG-Slentel Ltd. La Grèce vend, l’Allemagne achète, la Grèce rembourse l’Allemagne.

Cette équation ne laisse aucune chance au peuple grec qui au fil des générations n’assumera plus cet héritage et se soulèvera contre l’huissier étranger.

Les conséquences politiques de l’austérité

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, un historien français – Jacques Bainville – alertait les alliés sur le caractère dangereux du traité de Versailles qui ne laissait aucune chance à l’Allemagne. À notre tour d’alerter l’Allemagne sur la violence avec laquelle elle condamne des générations de grecs qui n’ont rien fait pour ça. Et ne soyez pas surpris si demain la Grèce choisit de se détourner de l’Europe au cri de « mort aux banquiers », « mort aux Allemands », l’Union sera responsable !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*