Trump résiste aux commandements mondialistes

lenouveautitre-trump-etats-unis-mondialiste-europe

Mondialisme = un monde en uniforme

6 contre 1 = 7. Voici la nouvelle équation à un inconnu qui s’établit autour de la table des grands dirigeants. Trump a choisi de ne pas s’aligner sur la religion mondialiste en chantant les éloges à la gloire du village mondial. « America first » est son leitmotiv, bien éloigné des « administrateurs » qui souhaitent avancer à marche forcée vers un gouvernement mondial assis sur de grands blocs géopolitiques unis. Trump résiste à une idéologie puissante qui domine le haut de la pyramide. À 6 contre 1, nous voyons un homme réintroduire le conflit intellectuel dans des sphères qui jusque-là partageaient au moins cette idée, celle d’abattre les États, de noyer les nations, dans l’ivresse d’une humanité nomade et homogène.

À ceux qui pensent que la superbe des hommes réside dans leurs différences, que la beauté et l’ingéniosité du monde se reconnaissent dans son hétérogénéité politique et culturelle, ne succombez pas aux clercs de la pensée mondialiste qui présentent le président américain comme « fou » : il incarne un grand résistant. Voici un axe de lecture des troubles politiques actuels.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*